Pékin

Accueil Remonter Pékin - Langzhou Wutun Haut Tangka Longwusi Wutun Haut Procession Wutun Haut Prière Wutun Haut Danses Wutun Haut Mise à feu Yeqiongsi Xiabulang Avalokiteshvara Wutun Bas Tangka Guomare Repas partagé Guomare Temple Guomare Tangka Wutun Bas Procession Xingpan Tongren - Labrang Labrang Labrang - Dzorge Sertang Dzorge Waqen Dzorge - Ngawa Hongyuan Gedensi Gedensi Tangka Gedensi Procession Segesi Segesi Prière Segesi Maitreya Gedensi Controverses Gedensi Démonstration Gedensi Cavaliers Gedensi Tulku Gedensi Danses 1 Gedensi Danses 2 Gedensi Foule Gedensi Mise à feu Gedensi Maitreya Gedensi Procession 2 Nangshuk Nangshuk Procession Nangshuk - Nagshuk Nangshuk Cavaliers Nangshuk Danses 1 Nangshuk Danses 2 Nangshuk Mise à feu Chalisi Barkham Pays Gyarong Pékin AF 125   

 

 

 

Une courte visite dans Pékin, avant de terminer ce voyage en Chine.
Six mois avant l'ouverture des Jeux Olympiques, la ville se prépare, tout en semblant vivre comme à l'accoutumée.

Dans le centre de Pékin, quelques hu tongs vivent leurs derniers jours. Lorsque ces pages seront publiées, nombre de ces anciennes maisons basses -il était autrefois interdit de construire dans Pékin des maisons dépassant en hauteur les toits de la Cité Interdite- seront détruites pour faire place à des quartiers modernes.
A proximité, des ouvriers s'affairent pour nettoyer des vents de sable qui balaient la ville le toit du tout nouvel O
péra (National Centre For The Performing Arts), œuvre de l'architecte français Paul Andreu, coque de titane et de verre, posée sur un plan d'eau artificiel derrière le Palais de l'Assemblée du Peuple.
Entre le Pékin d'hier qui meurt, et le Pékin de demain dont les Jeux accélèrent l'apparition, dans une cérémonie immuable, l'Arm
ée Populaire de Libération hisse à l'aube le drapeau rouge étoilé sur le mât géant dressé place Tian An Men (天安門 - Porte de la Paix Céleste).

 

 
 

En face, sur le mur de la Cité Interdite, de part et d'autre du portrait de Mao Zedong qui y proclama la République Populaire de Chine, le 1er octobre 1949, des caliquot portent les mentions : « Vive la République populaire de Chine » (中华人民共和国万岁) et « Vive la grande union des peuples du monde » (世界人民大团结万岁).