Tibet

Accueil Remonter Rajasthan Sri Lanka Birmanie Bhoutan Singapour Indonésie Tibet Asie Centrale Turquie Angkor Laos Spiti - Changtang Ladakh Vietnam   

 

Pékin - Langzhou
Wutun Haut Tangka
Longwusi
Wutun Haut Procession
Wutun Haut Prière
Wutun Haut Danses
Wutun Haut Mise à feu
Yeqiongsi
Xiabulang
Avalokiteshvara
Wutun Bas Tangka
Guomare
Repas partagé
Guomare Temple
Guomare Tangka
Wutun Bas Procession
Xingpan
Tongren - Labrang
Labrang
Labrang - Dzorge
Sertang
Dzorge
Waqen
Dzorge - Ngawa
Hongyuan
Gedensi
Gedensi Tangka
Gedensi Procession
Segesi
Segesi Prière
Segesi Maitreya
Gedensi Controverses
Gedensi Démonstration
Gedensi Cavaliers
Gedensi Tulku
Gedensi Danses 1
Gedensi Danses 2
Gedensi Foule
Gedensi Mise à feu
Gedensi Maitreya
Gedensi Procession 2
Nangshuk
Nangshuk Procession
Nangshuk - Nagshuk
Nangshuk Cavaliers
Nangshuk Danses 1
Nangshuk Danses 2
Nangshuk Mise à feu
Chalisi
Barkham
Pays Gyarong
Pékin
AF 125


Pour accéder à une page, cliquez sur l'image

 

Nouvel an tibétain,
fêtes du Losar et festival Monlam

Février 2008

 

En 1965, quinze ans après la "libération" du Tibet par l'Armée Populaire de Libération de Mao Dzedong, la Chine divisait le Tibet historique entre la "Région Autonome du Tibet" dont Lhassa est la capitale, et les provinces chinoises du Qinghai et du Sichuan, qui recouvrent les provinces tibétaines orientales de l'Amdo et du Kham.
Au cœur de cette région, que ses habitants nomment Kangtchen Yul, le "Pays des Neiges", nous participons à l'occasion du Nouvel An Tibétain aux fêtes du
Losar et au Festival Monlam - la Grande Prière.

 

Partant de Xining, dans le Qinghai, nous séjournons cinq jours à Tongren puis, par le monastère de Labrang à Xiahe et par Dzorge, nous nous rendons dans le Sichuan jusqu'à Ngawa, le cœur culturel de l'Amdo, où nous demeurons également cinq jours.
Dans les différents monastères, nous participons au milieu d'une foule fervente aux cérémonies qui se succèdent : prières, danses, processions et mises à feu.
Enfin, nous quittons le Tibet par Barkham et Danba, en pays Gyarong pour rejoindre Chengdu puis Pékin.

Au fil de ces pages, je vous invite à apprécier la diversité de ces manifestations dans les monastères des différentes traditions du bouddhisme tibétain et à découvrir un peu de la richesse culturelle du Tibet Oriental.

 

 

 

 

 

Pour mieux comprendre les Gelugpa, Nyingmapa, Bön, et quelques autres termes du bouddhisme tibétain,
vous pouvez accéder à un extrait de Wikipédia en passant la souris sur les mots en
bordeaux
Quelques instants peuvent être nécessaires pour que le lexique apparaisse. Les pop-up ne doivent pas être bloqués

 

 

 

 

Un mois plus tard, tous ces monastères seront le point de départ de manifestations du peuple tibétain que le gouvernement chinois réprimera après avoir évacué tous les étrangers.
Pour essayer de comprendre les relations complexes entre la Chine et le Tibet, je vous recommande la lecture de :

TIBET   LE MOMENT DE VÉRITÉ

20 clés pour comprendre

par Frédéric Lenoir, philosophe et écrivain,
directeur du magazine
Le Monde des religions
 

Ed. PLON