Spituk Gompa

Accueil Remonter Changtang Indus Spituk Gompa Phyang Gompa Puja à Phyang Shey Rizong Gompa Nonnerie de Chulichen Brogpas Likir Gompa Mandala Hemis Gompa Thiksey Gompa Thiksey - bibliothèque Stok Khardungla Leh Routes Panneaux   

 

 
 

Spituk, « monastère exemplaire » fut érigé au XV° siècle par la première communauté monacale à choisir l’école Gelupa, « les réformés » dont le chef spirituel actuel est le Dalaï Lama.

Comme la plupart des monastères, il domine la plaine et même l’aéroport !!!! Un lacis de ruelles, passages couverts et escaliers mène aux nombreuses salles de culte. Divinités paisibles ou terrifiantes se rencontrent partout, peintes ou sculptées. Yamantaka, à la tête de taureau surmontée du visage de Manjusri, est le Destructeur du Seigneur de la Mort. Selon les moines, un ascète, décapité par des brigands, s’empara de la tête du taureau consommé par ces derniers et sema la terreur. La population, en panique, appela à l’aide Manjusri, le boddhisattva de la connaissance. Apaisé, il devint protecteur.

Dans une petite salle, Bakula Rimpoche, décédé il y a quelques années est photographié ainsi que sa réincarnation. Avant sa mort, Bakula Rimpoché fut le chef très respecté du monastère, le représentant du Ladakh au Parlement et ambassadeur de l’Inde en Mongolie.

Au sommet de la colline, sur l’emplacement du tout premier temple bâti au X° siècle, la salle des divinités terrifiantes, peinte en rouge, écarte, du lieu et des fidèles, les obstacles à l’accomplissement.