Célèbes: Attente

Accueil Remonter Nuages Java: Prambanan Java: Marché Java: Borobudur Java: Mont Bromo Java: Sidoarjo Bali: Taman Ayun Bali: Monkey Forest Bali: Tanah Lot Bali: Klungkung Bali: Pura Besakih Bali: Ulun Danau Bali: Ubud Célèbes: Maisons Célèbes: Attente Célèbes: Crémaillère Célèbes: Tautau Célèbes: Poissons Célèbes: Coqs Danse du Ramayana Danse du Barong Rizières   

 


creusement d'un tombeau
dans un bloc volcanique /
cercueils dans une falaise funéraire

 

 

Dans ce village Toraja, comme dans de très nombreux endroits de Sulawesi, des bâtiments provisoires sont en cours de construction. Ils serviront à abriter, dans quelques semaines, les centaines d'invités à des funérailles, la principale fête qui rythme l'existence des Torajas.

Lorsqu'un Toraja meurt, il est toujours considéré comme "malade". Son corps est embaumé, et conservé jusqu'à ses funérailles qui se dérouleront plusieurs semaines, plusieurs mois, voire plusieurs années plus tard, lorsque les détails de la cérémonie auront été arrêtés, et tout particulièrement lorsque le nombre de buffles (jusqu'à une centaine) et de cochons (parfois plusieurs milliers) qui seront sacrifiés aura été déterminé, le partage de l'héritage arrangé entre les héritiers, le village provisoire construit et, bien sûr, l'argent de la fête réuni. Ce sera après la récolte du riz, entre juin et septembre.
Durant deux à sept jours, selon la caste, se dérouleront différentes cérémonies. Ce n'est que lorsque le premier buffle sera sacrifié -le quatrième jour de la fête pour la caste supérieure- et qu'il portera au ciel l'âme du défunt, que celui-ci sera vraiment mort. Son corps ne sera pas mis en terre, mais déposé dans un tombeau creusé dans la falaise ou dans un bloc de roche volcanique creusé au marteau et au burin.

Dans la maison où nous pénétrons, le défunt attend depuis 18 mois déjà ses funérailles qui se dérouleront dans 5 mois. Il est veillé par sa veuve, qui se tient en permanence devant la maison, et par son effigie en bois sculpté.